Eclairage de sécurité: quelle technologie mettre en œuvre?

L'éclairage de sécurité est indispensable pour assurer la sécurité des personnes dans les bâtiments en cas de défaillance de l'installation électrique, de nécessité d'évacuation ou de sinistre. Pour ce qui concerne les blocs autonomes, au delà de ce qu'impose la réglementation, il existe plusieurs technologies qui impliquent des moyens de maintenance différents. Le point pour éclairer les choix d'investissement.

Dans un bâtiment, les appareils d'éclairage de sécurité assurent deux fonctions distinctes:
  • L'évacuation. En balisant les cheminements, les obstacles et les changements de direction, les blocs dédiés offrent une évacuation sûre et efficace des occupants;
 
  • L'anti-panique. Grâce aux blocs d'ambiance, il évite tout mouvement de panique lors de l'évacuation, en assurant un éclairement minimal et facilite l'intervention des secours.
BAES: la maintenance dicte le choix de la technologie
Le maintien opérationnel de l'installation d'éclairage de sécurité nécessite des vérifications et une maintenance périodique selon la réglementation et les normes en vigueur. L'exploitant doit, tous les mois, vérifier l'allumage des sources lumineuses et, tous les six mois, vérifier l'autonomie réelle d'une heure pour chaque bloc déconnecté du secteur. A cela, il faut ajouter une fois par an un contrôle et une vérification complète par un intervenant qualifié qui renseigne un registre de sécurité.
Aujourd'hui, il existe sur le marché quatre technologies de BAES pour lesquelles les opérations de vérification périodiques sont plus ou moins fastidieuses:
  • les blocs à contrôle manuel nécessitent de réaliser toutes les étapes de contrôle au niveau du produit, ce qui mobilise les techniciens sur une longue durée et peut devenir rapidement fastidieux, voire contraignant, même pour un local comportant très peu de blocs;
 
  • les blocs Sati (système automatique de test intégré), dont les phases de contrôle nécessitent juste un contrôle visuel de deux voyants. L'opération se déroule alors beaucoup plus rapidement;
 
  • les blocs Sati connectés. L'information concernant leur état est directement consultable à distance (dans le bâtiment ou de façon déportée) sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. La défaillance d'un bloc est alors immédiatement documentée et signalée;
 
  • les blocs Sati adressables. Localement, l'exploitant est informé en temps réel de la défaillance d'un bloc et de l'objet du problème rencontré. La technologie adressable permet de localiser précisément sur un plan de lieu d'intervention.
 
Source: électro magazine, octobre 2020
   

Dans la même catégorie

  • 31
    Déc
    Mesures de soutien au secteur du bâtiment et des travaux publics BTP

    Afin d’accompagner le secteur du BTP dans la durée, le Gouvernement a annoncé le 2 novembre 2020 l’adaptation, la prolongation dans le temps et l’extension de ses dispositifs de soutien. Les acteurs du BTP bénéficient également de moyens d’action intégrés dans le Plan de relance 2021-2022.

  • 9
    Déc
    MATINEES TECHNIQUES : STEINEL 15/12/2020 et EATON 17/12/2020

    Venez découvrir les nouveaux produits des fournisseurs que nous distribuons. De 7h30 à 12h00, les représentants des marques sont présents dans nos locaux du 19 rue voltaire à Malakoff. MATINEES TECHNIQUES decembre

  • 13
    Nov
    Eclairage de sécurité: quelle technologie mettre en œuvre?

    L’éclairage de sécurité est indispensable pour assurer la sécurité des personnes dans les bâtiments en cas de défaillance de l’installation électrique, de nécessité d’évacuation ou de sinistre. Pour ce qui concerne les blocs autonomes, au delà de ce qu’impose la réglementation, il existe plusieurs technologies qui impliquent des moyens de maintenance différents. Le point pour éclairer les choix d’investissement.

Pourquoi l'Etincelle ?