MATERIEL ELECTRIQUE : augmentation des délais de livraison et des prix

Une nouvelle menace plane sur l’économie, qui n’a rien à voir avec la guerre douanière entre les Etats-Unis et la Chine, ou la paralysie de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). La flambée des prix du transport maritime depuis l’Asie vers le reste du monde risque de ralentir les échanges et de perturber les chaînes de production. Le prix d’expédition d’un conteneur entre la Chine et l’Europe du Nord a été multiplié par cinq en un an, et dépasse désormais les 10 000 dollars (8 330 euros) sur le marché à court terme.

En moyenne, le prix est plus proche de 5 000 dollars, selon le cabinet de conseil Drewry, car la majorité des conteneurs font l’objet de contrats à long terme de location passés avant la pandémie de Covid-19.

« Le coût du fret maritime est devenu trop important pour commercialiser, en Europe, certains produits de faible valeur fabriqués en Asie », se désole Henri Le Gouis, directeur de Bolloré Logistics pour le Vieux Continent, dont l’un des clients, une grande enseigne d’ameublement, vient d’arrêter l’approvisionnement de certains produits fabriqués en Chine. « Les deux tiers de nos entreprises adhérentes ne peuvent plus rogner sur leurs marges et vont répercuter cette hausse sur le prix final », témoigne Laurence Fauque, déléguée générale de la Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique, qui regroupe plus de 400 importateurs en France de produits de ces deux secteurs, pour un chiffre d’affaires cumulé de 44 milliards d’euros.

Selon les calculs du cabinet Oxford Economics, le surcoût du transport pourrait entraîner une hausse de 9 % des prix des produits de consommation courante en Europe. Pour un réfrigérateur, elle pourrait atteindre les 21,3 % du coût final, alors qu’elle serait quasi nulle pour un smartphone. Le fabricant d’électroménager américain Whirlpool a fait savoir qu’il transporterait exceptionnellement par avion-cargo certaines pièces détachées pour un surcoût compris entre 10 millions et 20 millions de dollars, afin d’éviter des arrêts de production.
Extrait de l'article de Par publié le 04 février 2021 par le Journal LE MONDE

Dans la même catégorie

Pourquoi l'Etincelle ?